La saison apicole sauvée par le miel de sapin dans l'Est ?

Un printemps catastrophique pour les abeilles ? C'est ce qu'on enduré les apiculteurs et leurs colonies dans l'Est de la France.

En même temps c'était peut-être une chance pour les pucerons du sapin. Il faut arriver à la 7eme génération de pucerons, fin juin et juillet pour que ceux-ci soient suffisamment nombreux pour générer cette miellée.

Mais ce n'est pas suffisant, il faut aussi un temps beau, chaud et même lourd au moment de la miellée. C'est ce dont a bénéficié le grand Est pendant tout le mois de juillet et début août.

Cette impression est confirmée par les ballades en forêt sous les sapins, où un bourdonnement caractéristique indique une intense activité comme les taches de miellat sur les feuilles de la végétation inférieure.

Dans ce cas les conditions sont réunies pour une bonne miellée de sapin, si on a encore les ruches prêtes à l'exploiter.

C'est peut-être ce qui pourra sauver cette saison mellifère 2013. A vous de le confirmer ?

Si c'est le cas, c'est une chance pour les apiculteurs, et pour les consommateurs, car le miel de sapin, . . . c'est un régal pour les papilles.

 

Laisser un commentaire

Cliquez ici pour annuler la réponse

requis

ne sera pas publié, requis