Destruction essaim au white spirit : entre la vie et la mort

Destruction essaim au white spirit : entre la vie et la mort

A Thillot-sous-les-Côtes, à proximité de Verdun le 13 septembre 2016, une dame de 51 ans a tenté de détruire un essaim d’abeilles.

Pour cela, elle a aspergé la colonie avec du white-spirit, avant d’y mettre le feu. Un brutal retour de flammes : elle a été brûlée à 80 % au 2e et 3e degré.

La quinquagénaire a finalement été transportée en hélicoptère au service des grands brûlés de l’hôpital Mercy, à Metz. Son pronostic vital était engagé.

Commentaires

  • menchon georges
    menchon georges20 September 2016 &am10Tue, 20 Sep 2016 10:28:04 +0200amvEurope/Paris; 10 h 09

    c'est regrettable pour elle et pour l'essaim...
    il y a des apiculteurs volontaires et des associations d'apiculteurs bénévoles bien organisés qui font ce travail...sos abeille 13 dans les bouches du Rhône par exemple

Laisser un commentaire

Cliquez ici pour annuler la réponse

requis

ne sera pas publié, requis